La chirurgie de la hanche

La chirurgie de la hanche

La chirurgie de la hanche consiste essentiellement à la prise en charge de patients souffrant d’arthrose de la hanche. Grâce à l’amélioration des techniques opératoires et de la qualité des implants, environ 90% des prothèses sont en place 20 ans après l’intervention.

Chez les jeunes patients souffrant de malformation congénitale et d’arthrose précoce, l’arthroscopie est indiquée pour traiter les problèmes de déchirure du labrum (équivalent du ménisque du genou) ou retirer des fragments de cartilage secondaires à un traumatisme.

Le choix des implants prothétiques et les techniques opératoires dépendent de l’âge et de l’état général du patient, de ses antécédents et de la qualité de l’os.

Depuis plusieurs années, comme dans d’autres disciplines chirurgicales, on assiste à une chirurgie moins invasive avec diminution de la taille des incisions, préservation des tissus mous (tendons et muscles), grâce principalement à l’amélioration de l’instrumentation. De plus en plus de chirurgiens font appel à l’informatique dans la préparation de la chirurgie prothétique de la hanche et du genou: planification tridimensionnelle ,dans le but d’améliorer le positionnement des implants ou dans certains cas fabrication de prothèses sur mesure, mais la plupart du temps les prothèses standard sont parfaitement adaptées. Ces évolutions permettent le lever et la reprise précoce de la marche (jour opératoire ou lendemain), la reprise des activités de loisirs et sportives telles que le vélo, la marche prolongée et la natation dès le 3e mois, et la reprise des activités sportives telles que le ski, le tennis en double dès le 6e mois postopératoire environ. La course à ,pied et certains sports de contact doivent par contre être envisagés avec prudence.

A la semaine prochaine pour un nouvel article, sur la chirurgie du genou !

Laissez votre commentaire


Les commentaires sont visibles après validation. Quant au contenu des commentaires (véracité, objectivité ...) il n'engage que son auteur.


>> Respectez la charte des commentaires.